turkmenistan

France-Chine en moto via la Route de la Soie

Une vraie aventure en moto, de Marseille à Shanghaï, en toute autonomie !

Après avoir roulé sur plusieurs continents, Jean-Loup Fournier part en Chine au guidon de sa moto. Il va parcourir la légendaire Route de la soie et ses caravansérails dans des contrées mythiques, Turquie, Iran, Turkménistan, Ouzbékistan, Kazakhstan, et, au coeur de la Chine, Xi’an, ultime marché vers l’Occident. Son voyage lui fera découvrir les différentes facettes de la Chine, ses habitants, ses provinces reculées, le nord du Tibet et ses monastères, jusqu’à Pékin et sa Cité Interdite. Il ira au-delà de ses espérances en prolongeant sa route jusqu’à Shanghaï, départ maritime de la Route de la soie, époustouflante de modernité exubérante.

Mon récit est disponible

Livre FNAC

amazon.fr

 

Lire la suite de France-Chine en moto via la Route de la Soie

Turkménistan-Sur les murailles de la cité de Merv !

[...] Pour vraiment aller jusqu’au bout, je vais ensuite parcourir les remparts par leur sommet et voir le soleil finir d’embraser Merv l’inoubliable.
Depuis cet autre monde, bien loin de toi, je voudrais te communiquer un plaisir aussi intense que celui que je ressens.
J’aurais aimé que tu sois là !

Erk Kala
 

Lire la suite de Turkménistan-Sur les murailles de la cité de Merv !

Turkménistan-Vidéo des murailles de la cité de Merv et de son cimetière

[...] Le fer de ma botte tinte au contact d’un tesson affleurant le sol. Retiré de sa gangue de glaise, c’est un large morceau de poterie. Mais… En voici un autre et encore un autre gros comme une assiette ! Et puis un plus loin, encore …[...]

Mon récit est disponible

Livre FNAC

amazon.fr

 

 

Turkménistan-Désert station

 [...] J’aperçois une dernière fois les remparts de l’antique Merv. Dans mon rétroviseur, je la vois s’éloigner puis disparaître dans l’horizon, persuadé d’avoir construit dans son enceinte une partie de moi-même. En proie à un chagrin indéfinissable, je me console par la beauté de l’aurore finissant de se déployer sur le désert. Parfois, parallèle à la route, les eaux étincelantes du canal du Karakoum apparaissent comme un mirage dans cet espace sablonneux. Ce canal d’irrigation provenant du fleuve Amou-Daria (et qui participe ainsi activement à l’assèchement de la mer d’Aral) arrose champs de cotons et délires de jungles artificielles de Niazov.

Désert station
 

Lire la suite de Turkménistan-Désert station