Turquie-Tchador, minijupe, loukoums et baba au rhum

[...] Rues pavées, ruelles, je me trouve le soir suivant dans le cœur historique d’Istanbul. La journée a été longue. L’hôtel aux exigus dortoirs, situé au cœur de la vieille ville dans le quartier de Sultanahmet, a le charme des bâtisses anciennes et ses murs épais conservent une douce fraîcheur. Son escalier en colimaçon sans fin débouche sur une minuscule et fragile terrasse s’ouvrant sur la mer de Marmara. [...]
 

Mon récit est disponible

Livre FNAC

amazon.fr

 

 Moment de détente, assis en équilibre sur une chaise déjà trop fatiguée, mes jambes tendues sur la rambarde m’assurent un précaire équilibre. S’offre à ma vue la carte postale d’une mer bleue constellée de voiles blanches. Flânerie et vagabondage de l’esprit me ramènent à ma visite dans Istanbul [...]
 
Après un sandwich au hareng grillé servi dans une barque ballottée durement par une mer houleuse, mes pas me mènent jusqu’au grand bazar. Ville dans la ville composée de soixante-six ruelles recouvertes de toits au fil des ans, ce marché aux dix-neuf portes fermant à 19 heures abrite deux mille cinq cents échoppes et une multitude d’ateliers artisanaux. On s’y presse, discute, négocie, mange et dort dans un univers de grande surface au décor de caverne d’Ali Baba dédié au tourisme de masse. Royaume de la copie de vêtements de marques, faux parfums et chaussettes aux crocodiles rieurs, rien qui ne m’intéresse… Je tente d’acheter un collier en or finement ouvragé : trop cher, vraiment trop cher ... J’apprends que le top des ventes est le tee-shirt à la nationalité du touriste. D’habiles vendeurs m’interpellent et ne se trompent généralement pas. En me désignant de l’index, ils me tendent un tee-shirt arborant les couleurs de la France. Je réponds d’un sourire négatif. Au passage d’une échoppe, l’un deux m’attire à l’intérieur par le bras.
    — Toi tu es français mon ami ! Regarde, regarde le beau souvenir ! [...]
 
 

lundi 19 mars 2007 @ 13:49 Charles a dit : #1

Bonjour Jean Loup,
>> Bonjour Charles,
Je viens de tomber sur ton site ... bravo ! (pour le site et pour le voyage)
>> Merci.
J'envisage de partir 2/3 semaine en novembre (je n'ai malheureusement pas plus de vacances pour le moment) avec 3 amis sur les traces de la route de la soie.
>> 3 semaines, c'est le strict minimum mais reste réalisable. Après c'est une course !

Un voyage qui me paraissait jouable en moto serait Istanbul-Samarcande ou Istanbul-Tachkent (3000 / 3500 km).
- Qu'en penses tu ?
>> Tout à fait réalisable.
- Est-ce jouable en 125 cc ?
>> Oui, de préférence une 125 CG Honda, très fiable. De plus le mono Honda est sobre et fiable (nous étions parti en Alsace à nos 16 ans et avions parcouru 2700 km !) et à très peu évolué au cours des décennies. Ce modèle très vendu en Iran est un avantage en cas de panne mais est un inconvénient concernant le risque de vol.
- Pas trop de complications sur les passages de frontières (j'imagine que si, mais pas de quoi faire demi tour ou attendre 4 jours ?)
>> Hum, bien appréhendé. En effet pas de blocage de plus d'une journée. Reste le problème du Turkménistan et son enregistrement.

Merci par avance de ton aide
>> Je t'en prie. Si je puis t'aider, c'est volontiers.
Bonne journée
>> Bonne journée à toi aussi.
Charles
>> Jean-Loup

Merci Jean-Loup pour les informations.

Puisque ca semble a peu pret jouable, je crois que notre premier voyage en Asie Centrale va se diriger definitivement entre Istanbul et Tashkent, en moto.

Je risque donc de repasser sur ton blog pour te poser qq questions et te tenir un peu plus au courant une fois que notre projet aura avance.

A bientot

Charles

mardi 20 mars 2007 @ 19:55 Jean-Loup a dit : #2

Bonsoir Charles.

C'est avec plaisir.

Istanbul/Taschkent et même Samarcande en 3 semaines, oui c'est jouable mais court. C'est proche du rallye-raid (top mais moins de découverte).

Je te souhaite une bonne préparation.

Les commentaires sont fermés.